Historique de St-Patrick
Click here for the English version

St. Patrick's
Pendant longtemps, les catholiques anglophones de Granby ne purent recevoir d'offices religieux en anglais. Le statut minoritaire de cette communauté, dispersée dans les différentes paroisses francophones de la ville, rendait très difficile l'établissement d'une paroisse d'expression anglaise.

Afin de surmonter ces difficultés, il fut d'abord convenu qu'un prêtre montréalais viendrait à Granby un week-end par mois pour célébrer les offices religieux en anglais. Ces offices, qui incluaient généralement une heure sainte, étaient tenus au sous-sol de l'église Notre-Dame-de-Granby. Une période d'enseignement religieux était également accordée aux enfants tout juste avant ou immédiatement après la messe dominicale.

Ste-FamillePendant de nombreuses années, l'abbé Breton de la paroisse Ste-Famille réserva, chaque dimanche, une messe au cours de laquelle il prêchait son sermon en anglais. Bien que généralement de courte durée, ce sermon en anglais était très apprécié par les catholiques anglophones. Toutefois, cette situation ne pu se maintenir et les catholiques anglais se retrouvèrent à nouveau dans l'impasse.

Suite à l'initiative de M. Leslie Roach, une pétition circula auprès des catholiques anglophones afin de faire valoir leur droit à une paroisse de langue anglaise à Granby. De nombreux signataires appuyèrent l'initiative de M. Roach et un comité fut bientôt mis sur pied avec pour mission de rencontrer Mgr Douville, évêque de St-Hyacinthe. Ce dernier les accueilla avec bienveillance et fit en sorte que des offices religieux puissent être célébrés en anglais au sous-sol de l'église Ste-Famille. L'abbé Nadeau, curé de Ste-Famille, se fit un plaisir d'accueillir la nouvelle communauté de St-Patrick dans son établissement.

Mgr Douville nomma le Père Albert St-Pierre, S.V.D. pasteur de la paroisse St-Patrick. La toute première célébration eucharistique au sein de cette communauté fut tenue le 6 janvier 1951. Doté d'un tempérament dynamique et doué d'un grand talent de prédicateur, le Père St-Pierre ne tarda pas à faire campagne en vue de solidifier la communauté naissante. Un de ses premiers gestes fut la mise sur pied d'une branche de la Société du Saint-Nom, qui servit de rempart pour toutes les activités de la communauté. Une école pour les jeunes catholiques anglophones fut un autre de ses grands projets. Grâce au Père St-Pierre, aidé de M. Leslie Roach et de Mme L. O. Carrière et appuyé par la Commission scolaire, l'école St-Patrick finit par voir le jour. À son ouverture, une trentaine d'enfants s'y inscrivirent. L'enseignement était prodigué par les religieuses de la congrégation de l'Immaculée Conception; l'école était d'ailleurs située dans une de leurs maisons privées.

l'école St-PatrickLe Père St-Pierre fut bientôt assigné à d'autres fonctions et l'abbé Charles Palmer, lui succéda à la tête de la paroisse St-Patrick, en plus d'assumer la cure de Ste-Famille. Pendant ce temps, l'école St-Patrick continua d'être déplacée d'un endroit à l'autre, avant d'obtenir son propre édifice sur la rue Dufferin. Après le départ du Père Palmer pour Adamsville, le Père St-Pierre revint a St-Patrick, où il demeura jusqu'en 1957, année où il quitta pour le Massachussets. Le Père Laurent Walsh, S.V.D., devint alors le pasteur de la communauté St-Patrick qui se développa grandement sous sa direction. Il quitta ses fonctions en 1959 pour rejoindre sa famille à Chicago. Cette même année, un décret de Mgr Robitaille érigea St-Patrick en Fabrique, ce qui permit aux paroissiens d'élire des marguilliers. Jusqu'alors, seul un comité consultatif, composé de trois membres et du Père Walsh, veillait à l'administration de la paroisse.

Couvent des Auxiliatrices des Âmes du PurgatoireLe 1er septembre 1969, le Père Lionel Stanford, S.J. fut nommé pasteur de la paroisse St-Patrick. C'est dans un local du couvent des Auxiliatrices des Âmes du Purgatoire que le Père Stanford célébra sa première messe pour la communauté de St-Patrick. Les célébrations de la paroisse St-Patrick se firent à ce couvent durant quelques mois mais le local alloué s'avéra bientôt beaucoup trop petit. Des démarches furent alors entreprises auprès de deux autres communautés anglophones de Granby: la paroisse anglicane de St-Georges et l'Église-Unie. Il fut convenu que l'édifice de l'Église-Unie, situé juste à côté de l'église Ste-Famille, abriterait dorénavant à la fois la communauté de l'Église-Unie et la paroisse catholique de St-Patrick. Celle-ci y célébra sa messe pour la première fois le 7 décembre 1969 et depuis cette date, y tient régulièrement tous ses offices religieux.

Après la mort subite du Père Stanford survenue en 1977, les paroissiens de St-Patrick reçurent les services de plusieurs prêtres, dont l'abbé Germain Beaudry, le Père Gunther Gessinger, S.V.D. et l'abbé Jean-Louis "John" Pelessier. De l'automne 1991 à la fin de l'été 2002, l'abbé Gérald Ouellette, curé de St-Joseph, dirigea le service pastoral de la paroisse St-Patrick, aidé, au cours des années, de ses différents vicaires et prêtres collaborateurs, soit l'abbé Claude Lamoureux, l'abbé Joseph Feeley, le Père Fernand Langevin, M.S. et l'abbé Jean Level Eliscard. Depuis la mi-août 2002, la paroisse St-Patrick forme une Unité Pastorale avec deux des paroisses catholiques de langue française de Granby, St-Joseph et St-Luc. L'abbé Claude Lamoureux a été nommé modérateur de l'Unité. Le Père Bruno Godin, O.S.S.T. l'assiste dans sa charge pastorale à St-Patrick.

Le nombre de familles formant la communauté St-Patrick a toujours subi certaines fluctuations au cours des ans, ce qui est compréhensible étant donné le relatif va-et-vient qu'on observe au sein de la population anglophone de Granby. Toutefois, la solide communauté qu'est celle de St-Patrick ne s'en inquiète pas. Elle a depuis longtemps compris que bien souvent, c'est la qualité qui l'emporte sur le nombre. C'est ainsi qu'elle a appris à regarder vers l'avenir, dans l'abandon à la confiance du Seigneur.



Le texte ci-dessus est tiré en grande partie du document "25th Anniversary: 1950-1975 - The first 25 years of St. Patrick's Mission and St. Patrick's Chapelry" ainsi que des textes écrits par M. J. L. Harvey dans l'Album souvenir du centième anniversaire de Granby.

                  
Retour à l'index         Page 2







Adresser vos suggestions ou commentaires à unite-stjlp@netcourrier.com.
Retour à la page d'accueil unite-stjlp.qc.ca.