Noël, fête de la dignité humaine


En ce cinquantième anniversaire des droits humains, profitons de l'occasion pour réfléchir quelques instants sur un sens de la fête de Noël. Ce temps d'allégresse, commémorant la naissance de Jésus de Nazareth, est sans contredit un événement crucial dans notre tradition chrétienne. En plus d'être un moment idéal pour renouer et partager avec ceux et celles qui nous sont chers, Noël représente également un temps privilégié pour se solidariser avec les exclu-e-s de notre société. En ce sens, Noël est la parabole du parti pris de Dieu en faveur de tous les laissé-e-s-pour-compte.

En effet, à cause de sa naissance exceptionnelle, Jésus était considéré par ses contemporains comme un enfant né d'un père inconnu ou conçu dans des circonstances fort suspectes (Jn 8,31-41). À moins d'être adopté, un tel enfant était inévitablement condamné au rejet inconditionnel par la société de l'époque (Sg 3,16-17). Du fait, peut-être de sa naissance inusitée, Jésus a toujours manifesté une grande ouverture à l'égard des personnes qui, comme lui, étaient victimes de préjugés. À travers ses prises de position et ses gestes, Jésus a redonné à tous ces gens leur dignité d'être humain.

Par son entrée irrégulière dans le monde, Jésus proclame donc que chaque personne, peu importe ses origines, son statut matrimonial, sa culture, sa religion, ou son sexe, est, de façon inaliénable, pleinement un-e enfant de Dieu invité-e à participer au devenir commun de notre humanité. C'est fondamentalement là que réside le miracle de Noël.

Patrice Perreault, bibliste
et agent de pastorale
Noël 1998





Retour à la liste des textes


Adresser vos suggestions ou commentaires à unite-stjlp@netcourrier.com.
Retour à la page d'accueil unite-stjlp.qc.ca.