Aujourd’hui… Dieu réalise ses promesses


Dans la Bible, le mot «aujourd’hui» ne représente pas d’abord une indication chronologique mais révèle davantage un sens théologique. Comme nous le voyons dans le texte de Luc 2,11 : «Aujourd’hui, dans la ville de David, un libérateur est né pour vous». Dans ce passage, l’aujourd’hui affirme simplement qu’il s’agit du temps de la réalisation, du temps de la plénitude, de la libération et de la paix. Le grec utilise mot kaïros pour décrire ce temps : c’est le temps présent qui revêt une grande signification comme lorsqu’une personne vit un accouchement. Un tel événement peut représenter une expérience transcendante et de dépassement inimaginable. L’aujourd’hui, dans la Bible, se réfère donc à une invitation à accueillir et à entrer dans la dynamique du Règne consistant à rétablir les liens rompus avec la communauté.

Cette réinsertion au sein de la communauté constitue un élément fondamental dans cette autre partie du thème : «Dieu réalise ses promesses». Si le salut apporté par le Christ comporte une dimension visant l’après-vie, il nous renvoie d’abord à l’ici-bas. Quel visage revêt-il? Le salut se concrétise dans la réinsertion des personnes exclues pour des raisons religieuses, sociales, politiques et économiques. Songeons simplement aux bergers qui, à cause de leur métier, étaient rejetés parce que leurs pratiques religieuses et morales apparaissaient bien douteuses à plusieurs. Or c’est à ces personnes que s’adressent, en premier, le message de l’ange sur la naissance d’un sauveur (Luc 2, 8-12) qui les reconnaît et dont le ministère consistera essentiellement à libérer, à guérir et permettre à l’espérance de renaître.

D’ailleurs, c’est dans la toute-puissance de la vie et de la fécondité que nous pouvons reconnaître les traces de Dieu. En effet, l’humble naissance de Jésus de Nazareth nous révèle la toute puissance de la vie : les promesses de Dieu se réalisent par la naissance dans une étable! Les textes autant de Luc que de Matthieu nous dévoilent l’agir de Dieu : il ne se comporte pas comme tyran, à l’instar de tous les césars religieux ou sociaux de la Terre, mais bien comme un Dieu qui se propose, qui espère une réponse positive et qui se fait vulnérable dans son invitation à vivre pleinement. Autrement dit, un des sens possibles de la fête de Noël nous transmet un message inouï : Dieu dépend de nous pour réaliser ses promesses! En effet, un nouveau-né compte totalement sur ses parents pour combler ses besoins affectifs, matériels et relationnels. Si Dieu, réalise ses promesses, Dieu ne peut y parvenir sans nous. C’est là, l’une des intuitions de la Bible : de Moïse qui libéra son peuple de l’esclavage à Paul qui devient le porte-parole de l’Évangile jusqu’au cœur de l’empire romain!

C’est là le sens l’Alliance indéfectible de Dieu : par Jésus de Nazareth, nous devenons des partenaires dans la construction du Règne de Dieu. En effet, dans notre aujourd’hui, le Christ continue de nous interpeller, en particulier en cette fête de Noël, pour prendre conscience des personnes ostracisées et rejetées. Cette prise de conscience nous amène à contribuer à faire reconnaître la dignité des personnes, à favoriser leur intégration dans la communauté sociale et chrétienne et à leur permettre d’exprimer et de développer leurs talents dans la construction de notre société et de notre monde.

Par le souvenir de cette naissance, nous pouvons prendre conscience de la succession des générations. Aujourd’hui, nous sommes invité-e-s à réaliser l’héritage écologique que nous laisserons à nos descendant-e-s. La fête de Noël représente aussi une occasion pour méditer sur notre rôle de co-créatrices et des co-créateurs dans le devenir du monde, dans le maintien et l’épanouissement de la vie sur notre planète. Sans doute est-ce là, l’une des missions les plus belles pour les êtres humains : faire croître la vie sous toutes ses formes. N’est-ce pas ce à quoi nous invite ce nouveau-né fragile qui représente la Parole de Dieu pour les chrétiennes et les chrétiens?


Patrice Perreault
agent de pastorale





Retour à la liste des textes


Adresser vos suggestions ou commentaires à unite-stjlp@netcourrier.com.
Retour à la page d'accueil unite-stjlp.qc.ca.